• EN
  • Démarrage réussi sur six mois

    Environ six mois se sont écoulés depuis l’incorporation initiale de « Bien fait ici » quoique le projet germait dans la tête de plusieurs des instigateurs depuis quelques années déjà. Nous vous offrons un survol des premiers mois d’activités du programme.

    Certains croient que l’alarme a sonné avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, provoquant l’urgence de protéger nos fabricants. D’autres pensent que des manufacturiers d’ici sont venus cogner à notre porte pour qu’on les aide à conserver des parts du marché domestique dans un contexte de consolidation où seuls les géants survivraient. D’autres encore sont persuadés que la réelle motivation derrière notre mouvement, c’est l’attraction croissante des consommateurs pour l’achat local, observable sur tous les fronts, dans tous les pays. Peut-être est-ce plutôt les marchands de quincaillerie et leurs groupements d’achats qui ont été les premiers à vouloir un programme qui les aide à contrer les effets des coupeurs de prix et de qualité.

    Toutes les raisons énumérées sont bonnes. Et vraies.

    Ce qui n’était qu’un acte de foi donne des fruits. Embryonnaires, certes, mais gorgés d’espoir. Un optimisme qui porte le président du conseil de l’organisme, Richard Darveau, à affirmer que « Bien fait ici » va tirer toute l’industrie et ses clients vers le haut.

    Comme première action grand public en magasin, un feuillet dédié à l’intention des consommateurs, les invitant à visiter le site www.ici-here.ca et à découvrir les gammes de produits des fabricants adhérents, a été distribué du 17 avril au 12 mai dans le réseau des bannières partenaires, soit théoriquement 2 404 magasins à travers le Canada. On dit en théorie, car plusieurs des cinq millions de cartes postales imprimées sont encore en circulation.

    Le programme « Bien fait ici » n’a pas négligé les outils pour que les partenaires poussent la nouvelle marque. Par exemple :

    • pour le magasin : outil personnalisé permettant de s’afficher auprès de sa clientèle comme Grand partenaire du programme et par le fait même, comme une destination où trouver des produits « Bien fait ici » ;
    • pour les comptoirs des pros : affichette-type, distribuée par les bannières à leurs points de vente, servant à expliquer les avantages que les entrepreneurs ont à proposer à leurs clients de construire et rénover « Bien fait ici » ;
    • pour les employés des quincailleries : affiche-type, également distribuée par les bannières à leurs points de vente visant à outiller les employés des magasins avec une F.A.Q. (Foire aux questions) où cinq des points fondamentaux du programme sont expliqués en langage facile ;
    • pour les fabricants, un présentoir de table aux couleurs du programme utile lorsqu’ils exposent aux salons d’achats des bannières et aux foires d’habitation ;
    • pour le consommateur, vidéo afin d’implanter les duos de mots « Bien fait » et « Fait ici », et à les décortiquer pour que le consommateur comprenne la double portée du programme : encourager l’achat de produits de qualité

    Secured By miniOrange